Home Page
Home Page
Recherche avancée   
English | العربية    
  ACCUEIL
A propos du PAM
Le Plan d’action
La Convention de Barcelone
Les Protocoles
Respect des obligations
La structure
Les activités
The MedPartnership
Nouvelles
Manifestations
Documents et publications
Job Opportunities & Procurement
Contact
Membres
Indiquer votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour entrer dans le domaine réservé aux membres.

La Convention de Barcelone  

En 1975, 16 pays Méditerranéens et la Communauté Européenne ont adopté le Plan d'action pour la Méditerranée (PAM), le premier plan jamais adopté dans le cadre du Programme des mers régionales sous le chapeau du PNUE.

 

En 1976, ces mêmes pays ont adopté la Convention pour la protection de la mer Méditerranée contre la pollution (la Convention de Barcelone). Sept Protocoles relatifs aux aspects spécifiques de la conservation de l'environnement méditerranéen complètent le cadre juridique du PAM :

  • Le Protocole « immersions » (par les navires et aéronefs)
  • Le Protocole « prévention et situations critiques » (pollution par les navires et situations critiques)
  • Le Protocole « tellurique »
  • Le Protocole « aires spécialement protégées et diversité biologique »
  • Le Protocole « offshore » (pollution résultant de l'exploration et de l'exploitation)
  • Le Protocole « déchets dangereux »
  • Le Protocole « gestion intégrée des zones côtières »

 

Bien qu'à l'origine le PAM ait centré ses efforts sur la lutte contre la pollution marine, son mandat s'est vu progressivement élargi pour inclure la planification et la gestion intégrée de la zone côtière.

En 1995, les Parties contractantes ont adopté le Plan d'action pour la protection du milieu marin et le développement durable des zones côtières de la Méditerranée (PAM Phase II) en remplacement du Plan d'action pour la Méditerranée (PAM) de 1975.

En même temps, ces Parties ont adopté une version amendée de la Convention de Barcelone de 1976, appelée dès lors la Convention pour la protection du milieu marin et du littoral de la Méditerranée.

Aujourd'hui, 30 ans plus tard, la Convention de Barcelone et le PAM sont plus actifs que jamais. Les Parties contractantes sont maintenant au nombre de 22 et elles sont déterminées à protéger l'environnement marin et côtier de la Méditerranée tout en encourageant des plans régionaux et nationaux visant le développement durable.

Les objectifs principaux de la Convention sont les suivants:

  • évaluer et maîtriser la pollution;
  • assurer la gestion durable des ressources naturelles marines et côtières;
  • intégrer l'environnement dans le développement économique et social;
  • protéger le milieu marin et les zones côtières par des actions visant à prévenir et réduire la pollution et, dans la mesure du possible, l'éliminer, qu'elle soit due à des activités menées à terre ou en mer;
  • protéger le patrimoine naturel et culturel;
  • renforcer la solidarité entre les états riverains de la Méditerranée;
  • contribuer à améliorer la qualité de vie.

 

L'influence régionale de PAM vient probablement de son étroite coopération avec les divers organismes et autres organisations inter-gouvernementales des NU, qui partagent son attachement à la prospérité de la région méditerranéenne et de ses peuples.

Le nombre toujours plus important d'ONG méditerranéennes axées sur l'environnement et le développement montre bien la préoccupation croissante de l'opinion publique à vouloir participer à la fusion de ces deux sphères. Le PAM reconnaît l'expertise des ONG et leurs capacités en matière de sensibilisation, soutient leurs initiatives et les encourage à participer aux diverses activités du Plan.

 

Liens :

 

 
 
Email this to a friend Print friendly version
   
 
 
 

Conditions d'utilisation | Confidentialité
Copyright 2000-2007© All rights reserved | Created by "Sheismartha Studios"